Reforest'Action

Lumo change la donne du parrainage en conciliant crowdfunding et crowdplanting !
Ensemble, améliorons notre rapport à l’environnement et donnons vie à la forêt 
Lumo.

Chez Lumo, nous avons la conviction qu’un avenir écologiquement viable est possible avec l’engagement de tous. Chacun peut agir, à son échelle et quels que soient ses moyens, pour assurer un avenir souhaitable et durable aux générations futures.

A travers notre partenariat avec Reforest’Action, nous souhaitons aller encore plus loin pour avoir chaque jour plus d’impact collectivement.

Pour chaque parrainage, nous vous offrons trois arbres à planter auprès de notre partenaire Reforest’Action, ainsi qu’un arbre pour votre filleul.

Notre partenaire Reforest'Action, Lumo l’a choisi car c’est :

    • Une entreprise sociale à impact certifiée B Corp​;
    • Un spécialiste du reboisement et de la sensibilisation du public au rôle de la forêt en France et dans le Monde;
    • Une plateforme participative pour agir collectivement avec le « crowdplanting »;
    • Un réseau de partenaires techniques reconnus en France (ADEME, INRA, ONF, etc.) et à l’international (Programme des Nations Unies pour l’Environnement (Carbon FootPrint, Arbor Day Foundation, etc.).

Le projet du Mont Kenya, Lumo l'a choisi pour :

    • Sa très forte inclusion des communautés locales grâce à des actions de sensibilisation et d’éducation environnementale;
    • Son approche privilégiée de l’agroforesterie pour améliorer la qualité des sols, limiter l’érosion et développer une agriculture durable;
    • Ses bénéfices inestimables pour le climat et la nature : stockage de CO2, faune sauvage accrue, protection des ressources en eau, etc.;
    • Sa localisation en Afrique, un axe de diversification auquel nous sommes sensibles.
1515
arbres plantés dans la forêt Lumo
Climat
227 tonne(s) de CO2 stockée(s)
Biodiversité
4545 abris pour animaux créé(s)
Santé
6060 mois d'oxygène généré(s)
Emploi
1515 heure(s) de travail créée(s)
NOTRE PARTENAIRE REFOREST'ACTION

S’il existe de nombreux acteurs experts de la reforestation, nous avons privilégié une collaboration avec une entreprise Bcorp en vertu du principe d’interdépendance. Au-delà de la certification, Bcorp est avant tout une communauté d’entreprises de tous secteurs, de toutes tailles et de toutes géographies, qui partagent le même socle de valeurs. Cela nous donne une responsabilité envers chacun comme envers les générations futures. Nous devons être le changement que nous voulons voir dans le monde.

Nous ne voulons pas être les meilleures entreprises du monde, nous voulons être meilleures POUR le monde !

C’est tout naturellement que nous nous sommes tournés vers Reforest’Action.

 

Reforest'Action c'est...

+10 millions d'arbres


703 projets forestiers


200 000 Reforest'Acteurs


25 pays sur 4 continents


2 000 entreprises partenaires


+100 000 pers. positivement impactées


+20 millions de pers. sensibilisées aux enjeux de la forêt

LE PROJET DU MONT KENYA

Nous avons choisi de soutenir le projet de reforestation du Mont Kenya par principe de solidarité extra territoriale. Les projets que nous vous proposons sur notre plateforme depuis 8 ans permettent de valoriser le territoire national. Leurs impacts - autant environnemental, qu’économique ou humain – sont principalement locaux. D’où notre volonté d’étendre notre action, et donc notre impact, hors de nos frontières de façon originale et utile. Pour y parvenir, nous pouvons compter sur le travail expert de notre partenaire Reforest’Action sur le terrain.

Situé au cœur de la forêt protégée du Mont Kenya, ce projet de reforestation répond à cette ambition.
Il poursuit un triple objectif :

    • accompagner la restauration du Parc National du Mont Kenya;
    • créer des forêts-jardins afin de permettre aux populations locales de protéger leurs cultures et de diversifier leurs sources de revenus;
    • et sensibiliser la jeune génération au sein des écoles locales.

La forêt du mont Kenya permet à plus de 300 000 membres de diverses communautés ethniques, telles que les Kikuyu et les Maasai, de vivre au quotidien, puisant dans leur environnement des ressources en fruits, en plantes médicinales et en eau. Leurs cultures ont besoin de la pluie pour croitre dans de bonnes conditions, mais les épisodes de sécheresse se sont multipliés ces dernières années, causés notamment par la déforestation de la région qui a modifié́ les régimes climatiques. En raison de l’accroissement démographique, de l’extension des cultures, mais aussi de l’abattage des arbres pour produire du charbon de bois, le Kenya ne possède en effet plus aujourd’hui que 7 % de couverture forestière, contre 18 % au début des années 1960.

C’est dans ce contexte que Reforest’Action s’allie à l’ONG locale Trees For Kenya, qui travaille depuis 2012 avec les communautés du mont Kenya pour restaurer les zones les plus dégradées de sa forêt. 

Ensemble, améliorons notre rapport à l’environnement et donnons vie à la forêt Lumo.

Pour découvrir le projet plus en détails.

INFORMATIONS CLES

Lancement du projet : 2019
Partenaire sur le terrain : Trees for Kenya
Objectifs du projet : restauration d’écosystèmes dégradés, développement économique des populations, préservation de la biodiversité
Actions sur le terrain : plantation d’arbres pour restaurer la forêt et développer l’agroforesterie, mise en place de programmes de sensibilisation et d’éducation environnementale auprès des communautés locales
Principales essences plantées : chêne gris, callandria, prunier d’Afrique

 

LE PARRAINAGE A IMPACT CHEZ LUMO

Tout d’abord, merci et bravo à ceux qui choisissent de mobiliser leur épargne en faveur de la transition écologique. Nous espérons vivement que vos choix sont gages de satisfaction et de fierté, et nous comptons sur vous pour partager votre expérience et votre engagement auprès de votre entourage.

Pour vous y encourager, nous avons le plaisir de vous offrir un cadeau écologique, responsable et durable : des arbres à planter dans la forêt Lumo.

La forêt se révèle être la meilleure solution pour répondre aux principaux enjeux mondiaux qui conditionnent l’avenir de l’humanité, à savoir le changement climatique et l’érosion de la biodiversité. Elle présente un caractère multifonctionnel et une pluralité d’usages et de bénéfices - environnementaux, humains et économiques – qui répondent harmonieusement aux enjeux du développement durable.

Car il s’agit bien de cela : avoir de l’impact à chaque occasion !

Grâce à vos investissements sur Lumo, vous soutenez des projets à impact positif au service du bien commun. Aujourd’hui, nous vous invitons à aller plus loin, simplement en le partageant auprès de votre famille, vos amis, vos collègues, etc.
Partager, c’est agir maintenant !

Concrètement : vous parrainez, vous plantez !

Pour chaque nouveau parrainage, vous vous offrons trois arbres à planter auprès de notre partenaire Reforest’Action, ainsi qu’un arbre en guise de bienvenue pour votre filleul.Rendez-vous dans la rubrique « Mon parrainage » depuis votre espace « Mon compte ».

Ensemble, améliorons notre rapport à l’environnement et donnons vie à la forêt Lumo.

CONDITIONS DE L'OFFRE

Lumo s’engage à réserver un stock initial de plantations de 2 000 arbres sur un projet sélectionné. Lumo procéde à une revue de ce stock chaque trimestre pour évaluer le besoin d'ajustement.

Conditions préalables :

Pour le parrain :
- être inscrit sur Lumo et avoir un profil valide
- être une personne physique, majeure et capable juridiquement

Pour le filleul :
- n'avoir jamais été inscrit sur Lumo
- être une personne physique, majeure et capable juridiquement

Lexique :

Le parrain
Toute personne inscrite sur Lumo avec un profil valide disposant donc d’un lien de parrainage à retrouver dans l'espace "Mon compte" rubrique "Mon parrainage".

Le lien de parrainage
Il peut être communiqué à une ou plusieurs personnes physiques ou morales de l’entourage du parrain susceptibles d’être intéressées par les solutions Lumo.

Le filleul
Toute personne n'ayant jamais été inscrite sur Lumo et qui s'inscrit à l'aide du lien de parrainage qui lui a été communiqué.

Fonctionnement :

L'offre de parrainage est soumise au respect, par le parrain et le filleul, des conditions écrites dans le présent règlement. À défaut, le parrainage ne sera pas pris en compte.

Le filleul
Suite à son inscription et validation de son profil complet sur Lumo, le filleul reçoit un arbre à planter dans la forêt Lumo chez notre partenaire Reforest'Action. Cette offre se présente sous forme de lien à valoir après renseignement de son profil Reforest'Action (nom, prénom, adresse email).
Ce code est utilisable dans les 12 mois après réception.

Le parrain
Suite à l'inscription et la validation du profil de son filleul, le parrain reçoit trois arbres à planter dans la forêt Lumo chez notre partenaire Reforest'Action. Cette offre se présente sous forme de lien à valoir après renseignement de son profil Reforest'Action (nom, prénom, adresse email).
Ce code est utilisable dans les 12 mois après réception.

Conditions de l'offre :

Le parrain et le filleul doivent impérativement être majeurs et capables juridiquement. Le filleul ne doit pas être sous tutelle, curatelle ou sauvegarde de justice.
Le parrain et le filleul doivent impérativement être des personnes physiques.
Le parrain ne bénéficie de l’offre de parrainage que si son profil est valide.
Le filleul ne doit jamais avoir eu un compte sur Lumo.
Le filleul ne bénéficie de l’offre de parrainage que si son profil est valide.
Le nombre de parrainage est illimité.
Le parrain peut suivre le statut de ses parrainages effectués dans l'espace "Mon compte" rubrique "Mon parrainage".
Cette offre est non cumulable avec d’autres offres promotionnelles. 

23/04/2021

Reforestation et agroforesterie dans la région du Mont Kenya

Au Kenya, la nouvelle saison des pluies, amorcée en avril 2021, est propice à la reprise des plantations dans la région du Mont Kenya. L’objectif du projet : accompagner les communautés locales dans la restauration des zones déforestées du Mont Kenya et développer l’agroforesterie sur leurs terres agricoles afin de sécuriser leur alimentation. Actuellement, 250 000 arbres sont en cours de plantation. Découvrez toute l’actualité du projet.

Reforestation du parc national du Mont Kenya

Culminant à 5199 mètres, le mont Kenya, ancien volcan éteint, est le deuxième plus haut sommet d’Afrique après le Kilimandjaro. Avec ses pics rugueux couronnés de glaciers et ses pentes boisées, le Mont Kenya est un véritable réservoir de biodiversité animale et végétale. Au sein de son parc national, protégé par le gouvernement kenyan depuis 1949 et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997, subsistent des parcelles anciennement déforestées. C’est au sein de certaines de ces parcelles que notre partenaire technique sur le terrain, Trees for Kenya, poursuit actuellement la plantation d’arbres d’essences diverses et endémiques pour les restaurer. Au total, 12 hectares seront reboisés d’ici la fin de la saison de plantation. Le kisa d’eau, le prunier d’Afrique, le bois jaune, le croton et le chêne Meru, essences forestières et endémiques, aux propriétés médicinales et mellifères, sont plantées au sein du parc national du Mont Kenya pour en restaurer ses forêts originelles.

Développement de l’agroforesterie au sein des fermes kenyanes

Dès le début de la saison des pluies, les trois techniciens terrain de Trees For Kenya ont commencé à distribuer les plants, produits en pépinières, au sein des 360 fermes associées au projet. En parallèle, des ateliers de formation et de sensibilisation au projet ont été conduits afin d’initier les agriculteurs aux bonnes pratiques de plantation. Parmi les essences qui ont été distribuées,

  • Le chêne gris et le cèdre rose, essences agroforestières aux propriétés mellifères, seront plantées au sein des fermes afin de créer un couvert protecteur pour les cultures vivrières et d’enrichir les sols en fixant l’azote ; elles permettront également d’en tirer du bois de chauffe tout en préservant la forêt sauvage du parc national du Mont Kenya.
  • Le tulipier du Nil et le calliandra, essences arbustives, seront plantées au sein des fermes en haies vives, enrichiront les sols et créeront du fourrage pour le bétail.
  • L’avocatier et le tamarillo, essences fruitières, permettront aux communautés locales de récolter des fruits pour leur alimentation ou la vente sur les marchés.

Sensibilisation des écoliers aux enjeux des forêts

Au sein des comtés d'Embu et de Tharaka Nithi, 17 écoles ont été sélectionnées pour participer au projet et conduire des activités de plantation d'arbres en leur sein. Malgré la fermeture de la plupart des classes en raison des mesures sanitaires de lutte contre le COVID-19, plusieurs milliers d’élèves, qui préparaient des examens, ont repris les cours en octobre 2020 et ont pris part à la plantation d’arbres dans l’enceinte de leurs écoles. Le reste des arbres qui n’ont pu être plantés ont été transférés au sein des fermes et des parcelles du parc national du Mont Kenya et sont en cours de plantation actuellement.

La saison de plantation en quelques chiffres-clés
  • 360 fermiers locaux bénéficient directement du développement de l’agroforesterie et reçoivent des arbres à planter dans leurs champs
  • Plus de 30 000 personnes de la région bénéficient indirectement des arbres plantés au sein des fermes en termes de fruits et de feuilles fourragères.
  • 3 800 membres des communautés locales du mont Kenya sont impliqués dans la production des arbres au sein de 30 pépinières communautaires et leur plantation sur le terrain
  • 80 villageois sont mobilisés pour planter des arbres au sein du parc national du mont Kenya
  • 17 écoles qui comptent 11 900 élèves sont intégrées au projet et sensibilisées aux enjeux des forêts et de la reforestation
  • 3 400 élèves et enseignants participent directement à la plantation des arbres au sein des écoles
  • Au total, 250 000 arbres seront plantés au Kenya d’ici la fin de la saison 2020-2021, grâce au financement de notre contributeur Hennessy.

 


27/11/2020

Après six mois dédiés aux travaux en pépinières, une nouvelle saison de plantation s'ouvre au Kenya.
L'objectif : créer des systèmes agroforestiers auprès des producteurs locaux pour fournir un couvert protecteur à leurs cultures et diversifier leurs récoltes.

La saison sèche, propice aux travaux en pépinières

Au cours des six derniers mois, le partenaire Trees For Kenya a procédé à l’achat de matériel pour les 25 pépinières dédiées au projet, tel que des fourches, des râteaux, des bêches, du terreau, de l’humus et des sacs écologiques utilisés pour faire germer les semis. Environ 200 000 plants d’essences variées ont été mis en production au sein des pépinières depuis le mois de mai. Parmi eux, des essences forestières indigènes comme le kisa d’eau (Syzgium guineenses), le prunier africain (Prunus africana), le croton (Croton megalocarpus) et le chêne Meru (Vitex Keniensis), ainsi que des essences agroforestières comme le chêne gris (Grevillea robusta), le cèdre rose (Acrocarpus fraxinifolius), le tulipier du Nil (Markhamia lutea), le calliandria (Calliandra calothyrsus) et l’avocatier.

Reprise des plantations à l’ouverture de la saison des pluies

La seconde saison des pluies, qui s’est ouverte en novembre, a marqué la reprise des plantations en agroforesterie. Actuellement, environ 80 000 arbres agroforestiers sont en cours de transplantation dans les champs des agriculteurs. En parallèle, Trees for Kenya forme ces producteurs locaux de thé, de maïs ou encore de manioc à l’utilité d’inclure les arbres comme composants à part entière de leur agriculture. Ces arbres créeront un couvert protecteur pour les cultures vivrières sous-jacentes, fourniront des fruits et permettront aux communautés locales d’en tirer du bois de chauffe tout en préservant la forêt sauvage. Les jeunes pousses qui finissent actuellement leur maturation en pépinières seront quant à elles plantées lors de la prochaine saison des pluies, qui débutera au Kenya au mois d’avril 2021.

Le projet continue à prendre de l’ampleur

Aujourd’hui, 3500 membres des communautés locales du mont Kenya sont impliqués dans la production et la plantation des arbres financés par Reforest’Action, contre 2000 en avril dernier. Au total, plus de 300 fermiers recevront des arbres à planter en agroforesterie au cours des semaines à venir, et plus de 20 000 personnes de la région profiteront des premières récoltes des arbres fruitiers dans quelques années. Deux pépinières supplémentaires ont également été créées au cours des six derniers mois pour augmenter la capacité de production de jeunes pousses.

 


29/04/2020

Initié en 2019, ce projet vise à restaurer le parc national du Mont Kenya et à permettre aux communautés locales de planter des arbres en agroforesterie. La plantation de 80 000 jeunes arbres a commencé au mois d’avril, à la faveur de la saison des pluies.

Pourquoi planter des arbres au Kenya ?

En raison de l’accroissement démographique, de l’extension des cultures, mais aussi de l’abattage des arbres pour produire du charbon de bois, le Kenya ne possède plus aujourd’hui que 7 % de couverture forestière, contre 18 % au début des années 1960. C’est dans ce contexte que Reforest’Action s’allie à l’ONG locale Trees For Kenya, qui travaille depuis 2012 avec les communautés de la région du Mont Kenya pour restaurer les zones les plus dégradées de sa forêt.

L’objectif du projet financé par Reforest’Action est ainsi d’aider les communautés locales à restaurer leur environnement et à développer l’agroforesterie afin de sécuriser leur alimentation.

Succès de la production des arbres en pépinières

Au cours des six derniers mois, notre partenaire Trees For Kenya a procédé à l’équipement matériel des 20 pépinières dédiées au projet, ainsi qu’à la production de plus de 80 000 arbres d’essences variées, grâce au soutien d’une trentaine de groupes d’entraide communautaire.

Alors que le reste du pays souffre actuellement d’une invasion de criquets pèlerins particulièrement fatale pour les cultures, la région du mont Kenya où se situe notre projet est épargnée par la crise. Son altitude élevée (de 1500 à 2500 mètres au-dessus du niveau de la mer) n’est en effet pas propice à la survie de l’insecte ravageur.  

Par ailleurs, la pluviométrie a été favorable depuis décembre 2019. Aucune difficulté n'a ainsi été rencontrée par notre partenaire Trees For Kenya dans leurs travaux de pépinières.

La saison des pluies bat à présent son plein au Kenya, et durera jusqu’à la fin du mois de mai. Les communautés locales profitent actuellement de cette période pour planter les 80 000 arbres produits en pépinières, après avoir préparé le terrain par l’élimination des broussailles et des espèces envahissantes.

Restaurer des forêts dégradées et développer l’agroforesterie

Au total, au cours des prochaines semaines, 30 000 plants d’essences forestières indigènes (kisa d’eau, prunier africain, croton, chêne Meru) viendront restaurer les forêts du Mont Kenya, et en particulier la zone dégradée de Magaca.

En parallèle, 40 000 pieds d’essences agroforestières (chêne gris, cèdre rose, tulipier du Nil, calliandria, avocatier, tamarillo) seront plantés dans les champs des agriculteurs. Ces arbres créeront un couvert protecteur pour les cultures vivrières sous-jacentes, fourniront des fruits et permettront aux communautés locales d’en tirer du bois de chauffe tout en préservant la forêt sauvage.

Le troisième volet du projet consistera en la plantation de 10 000 arbres d’essences variées au sein des écoles locales, afin de sensibiliser la jeune génération aux enjeux de la préservation de leurs forêts et aux bénéfices des arbres.

L’implication des populations locales, vecteur de réussite du projet

Environ 2000 personnes sont impliquées dans la production et la plantation des arbres au sein de ces différentes zones. Notre partenaire Trees For Kenya assure la formation des communautés locales au travail en pépinières, ainsi qu’à la pratique de l’agroforesterie. L’engagement des populations au sein du projet est un vrai gage de sa réussite : elles se portent en effet garantes du bon entretien des arbres plantés, et de la lutte contre la déforestation au sein des forêts protégées.

La plantation d’arbres au sein des écoles associées au projet permet également de sensibiliser la jeune génération à mieux prendre soin de son environnement. Chaque élève reçoit un certain nombre d’arbres dont il est responsable jusqu’à ce qu’il quitte l’école. Les arbres plantés sont gérés par les écoliers qui les arrosent et pratiquent le désherbage deux fois par an afin de permettre leur croissance dans des conditions optimales.

On a besoin de vous pour faire vivre ce projet ! 

Connectez-vous pour accéder à la section des commentaires.
Se connecter
Commentaires
Anonyme
14 juin 2021 18:01
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxx xxxxxxxx xxxxxxx xx xxxx xxxxxxxxxx
Anonyme
14 juin 2021 18:01
xxx xxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxx
xxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxx xxxx xxxxxxxx xxx xx xxxx xxxxxx xxx xxxxxxxxx xxxxxxxxxxx
xxxxxxxx xxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxx
;