La Maison des Mamans au Mali

Collecte de dons pour la construction d'une Maison des Mamans au Mali, un refuge et véritable lieu de vie pour les futures mères et leurs enfants.
Financé à
0%
478 €
Sur 100 000 €
10
Donateurs
Été 2021
Fermeture prévisionnelle
Lumo l'a choisi pour :
  • Son fort impact sociétal : la Maison des Mamans est avant tout un véritable lieu de vie pour les femmes, leur offrant un accès de proximité à un centre de soins, indispensable en fin de grossesse, et une structure d'accueil et d'accompagnement pré et post accouchement.
  • Son électrification bas-carbone : enjeu majeur en Afrique Sub-Saharienne, la Maison des Mamans est une véritable construction bio-climatique dont la construction repose sur un savoir-faire ancestral, et le fonctionnement est garanti par l'installation de kits photovoltaïques assurant les besoins de base tels que l'éclairage, la ventilation, etc. Une dimension assurée par la Fondem grâce à son ingénierie technique.
  • Sa localisation en Afrique : nous sommes sensibles au lieu d'implantation de cette future structure au Mali, qui traduit notre volonté d’étendre notre action, et donc notre impact, hors de nos frontières par principe de solidarité.
  • Ses partenaires : la Fondem bénéficie d'une excellente connaissance du terrain depuis 30 ans, un enjeu et un atout clé pour la réussite des projets, et l'association Tisser la Santé intervient au Mali depuis 2004 pour améliorer de façon significative les conditions de soin des populations locales, un tissage médical et amical.

Lumo vous offre l’opportunité d’orienter votre épargne vers une sélection de projets responsables à impact positif en faveur de la transition écologique et sociale. Et si les fruits de votre épargne peuvent être ré-investis, ils peuvent aussi être re-dirigés vers des projets philanthropiques.

En s’associant à la fondation Energies pour le Monde et l'association Tisser la santé, nous vous invitons  à soutenir leur action pour construire une société plus juste et portée vers l’autre  en aidant le financement de la construction d'une future Maison des Mamans au Mali grâce à vos dons.

Pour faire partie de la solution, faites un don!


Pour les particuliers : votre don ouvre droit à une réduction d’impôt à hauteur de 66% de son montant dans la limite de 20% du revenu imposable de votre foyer - autrement dit, un don de 100€ vous "coûte" 34€ après imputation de la réduction d'impôt fiscale. 

Énergies pour le Monde, c'est 

Une fondation reconnue d’utilité publique créée en 1990

30 ans d'action sur le terrain pour  répondre aux enjeux d'accès à l'électricité, de santé et d'éducation

La réalisation de 73 projets dans 28 pays au bénéfice de plus d'un million de personnes qui disposent aujourd'hui durablement des services  de l'électricité


Tisser la santé, c'est

Un organisme d'intérêt général fondé en 2006 par le Docteur Pierre Lamache

Un objectif: diminuer la mortalité maternelle, objectif du Millénaire pour le développement défini par les Nations-Unies

1826 femmes enceintes accueillies et aucun décès grâce à la Maison des Mamans


Il reste tant à faire ! 

QU’EST-CE QU’UNE MAISON DES MAMANS  

Construite à proximité d’un centre de santé, la Maison des Mamans accueille les femmes enceintes en fin de grossesse, notamment celles qui viennent de villages éloignés souvent difficiles d’accès.  Elle permet ainsi de réduire la mortalité maternelle, 100 fois plus élevée au Mali qu’en France.  

  • Les femmes enceintes qui le désirent peuvent ainsi accoucher dans une structure médicalisée de type Centre de Santé Communautaire (CSCOM) ;
  • Un suivi approprié est assuré car les complications de fin de grossesse peuvent être décelées à temps ;
  • Les jeunes femmes peuvent ainsi se reposer avant comme après leur accouchement avant de regagner leur village. 

 


UNE PREMIÈRE EXPÉRIENCE RÉUSSIE :
LA MAISON DES MAMANS DE BONI   

En 2017, l’association française Tisser la Santé a conçu la Maison des Mamans de la commune de Boni, dans la région de Mopti, au Mali. Cette formidable initiative repose sur plusieurs analyses scientifiques solides et expériences de terrain dont : 

  • L’expertise de l’ONG Tisser la Santé qui agit depuis 2004 dans la zone et notamment auprès du centre de santé de Boni ;
  • L’étude « Réduire enfin la mortalité maternelle : une perspective à la portée des pays d’Afrique subsaharienne » du Dr Hubert Balique, médecin de santé publique présent depuis plus de 30 ans au Mali ;
  • Une analyse de plusieurs études sur les causes de mortalité maternelle ;
  • Une évaluation préalable faite dans la commune de Boni. 

La maison compte 4 employés salariés dont une animatrice qui est le pont entre les futures mamans et le personnel médical (formée par l’infirmière obstétricienne du centre de santé), une gestionnaire, un gardien et un coordinateur qui s’occupe des achats et de faire le lien entre les autorités locales et l’ONG. La maison accueille 12 femmes qui peuvent être accompagnées d’une ou deux personnes. Elle comprend 8 pièces dont une salle de vie commune sur une surface de 144 m2. 

Entre avril 2018 et février 2021, la Maison des Mamans de Boni a accueilli 1826 femmes enceintes, provenant de 91 villages différents. Certaines ont dû parcourir jusqu’à 60 kilomètres pour atteindre le centre de santé de Boni où 1557 accouchements ont été enregistrés. Les jeunes femmes ont passé, en moyenne, une semaine à la Maison des Mamans et aucun décès n’a été déploré ! 


L'ACCÈS À L'ÉLECTRICITÉ BAS CARBONE

En Afrique subsaharienne, et tout particulièrement au Mali, plus de la moitié des habitants vit sans électricité et a recours à des alternatives – kérosène, piles sèches – pour des besoins aussi simples que l’éclairage ou la ventilation, la conservation des vaccins ou le pompage afin d’arroser en goutte-à-goutte les périmètres maraîchers.
Avec son savoir-faire, la Fondation apportera non seulement l’éclairage dans la Maison des Mamans, mais aussi des prises permettant la recharge de téléphone ou l'utilisation d'un ordinateur, le fonctionnement des ventilateurs et peut-être de réfrigérateurs grâce à une source d’énergie renouvelable, voire de lampadaires afin de garantir la sécurité du site. Des kits solaires photovoltaïques couplés à des batteries garantiront la fourniture d'électricité de la Maison des Mamans. Véritable construction bio-climatique, la Maison des Mamans sera construite en terre crue, selon un savoir-faire ancestral, qui garantit de bonnes performances thermiques. La ressource sera locale tout comme les maçons qui en assureront la construction.  


LA VOLONTÉ DE RÉPLIQUER CE MODÈLE 

Cette première expérience est une réussite mais soulève deux questions : 

  • La Maison des Mamans de Boni accueille des femmes en provenance de 84 villages alors que la commune n’en compte que 32 et certaines sont contraintes de marcher des dizaines de kilomètres pour s’y rendre ; 
  • Elle atteint les limites des possibilités d’hébergement avec une augmentation de 80 % de la fréquentation en 1 an.  

C’est pourquoi la Fondem propose de répliquer le modèle de la Maison des Mamans de Boni en incluant, outre l’accueil des futures parturientes, des périmètres maraîchers gérés par des groupements féminins pouvant vendre leur production à moindre coût à la Maison des Mamans en contrepartie de l’installation d’un système de pompage solaire et d’irrigation en goutte à goutte. 

Le modèle veillera à l’implication des autorités locales et des groupements de femmes dans la gestion et la maintenance de la Maison des Mamans. 

LES PARTENAIRES DU PROJET 
Fondation Énergies pour le Monde 

La Fondation reconnue d’utilité publique, Énergies pour le Monde (Fondem), promeut et développe depuis près de 30 ans l’accès à l’électricité par les énergies renouvelables afin d’améliorer les conditions de vie et les revenus des populations rurales. Elle concentre l’essentiel de son action là où les besoins sont les plus forts, en Afrique subsaharienne. 

A ce jour, plus d’un million d’hommes et de femmes ont accès à l’énergie en Afrique grâce à l’action de la fondation. 

Par sa connaissance du terrain et son expertise en ingénieries technique et sociale, Energies pour le Monde est capable d’intervenir à tous les stades d’un projet d’électrification rurale décentralisée : études d’opportunité, de faisabilité ou de capitalisation, conception et orchestration d’un programme complexe, mise en place d’une expérimentation ou d’un démonstrateur, etc. 

"Mettre fin à la scandaleuse mortalité des jeunes femmes en accueillant les futures parturientes en fin de grossesse dans un lieu dédié à proximité d’un centre de soins, tel est l’objectif des Maisons des mamans que nous voulons dupliquer au Mali puis ailleurs en Afrique."

Vincent Jacques Le Seigneur, Directeur Général de la Fondem


Tisser la Santé 

L’Association Tisser la Santé intervient depuis 2004 au Mali, dans la Région de Mopti, cercle de Douentza, commune rurale de Boni, village de Koyo, avec pour objectif d’améliorer de façon significative les conditions de soin des populations de la commune en général et du dit village en particulier, en respectant une démarche éthique basée sur : 

  • La concertation avec les représentants des populations concernées et les autorités sanitaires régionales ;
  • La définition des besoins et des réponses en veillant au plus grand respect des personnes et de leur culture ;
  • L’utilisation en priorité des ressources locales tant humaines que matérielles, ;
  • La réflexion sur les processus d'autonomisation dès le début du projet ;
  • La remise en cause permanente par un dialogue suivi avec les populations concernées. 

"Tisser, c'est d'abord l'œuvre des hommes et des femmes, entre eux, pour eux. C'est assembler consciencieusement, inlassablement, prenant la mesure du temps, sûr de la qualité du tissu qui un jour protégera celui qui le revêtira. Tisser, ce n'est pas unisexe, pas indifférencié, ce n'est pas du prêt à porter. C'est d'abord le lien de vie qui unit les humains entre eux. C'est notre dignité qu'on trouve lorsque l'on cherche à les aider..." 

LES ÉTAPES DE MISE EN PLACE
Le choix des localités

Une Maison des Mamans doit être construite dans une localité où :

  • Les élus et autorités sanitaires peuvent être impliqués dès le début du projet ;
  • Un centre de santé comprenant un médecin et une infirmière obstétricienne existe ;
  • Des périmètres maraîchers sont disponibles à proximité afin de garantir une alimentation saine.
Les études préalables
  1. Une enquête de terrain évaluant les ressources, la géographie et le maillage sanitaire et social ;
  2. Une phase de sensibilisation sur les risques de mortalité maternelle et l’accès aux activités productives ;
  3. Une réunion d’information des responsables des villages de la commune avant l’ouverture de la Maison des Mamans en présence des autorités administratives et sanitaires de la commune. 
La construction et l’équipement

Poste de base

  • Construction et équipement de la Maison des Mamans
  • Électrification par panneaux photovoltaïques
  • Alimentation en eau par borne-fontaine
  • Formations à l’exploitation
  • Accompagnement à la constitution de l’équipe de la Maison des Mamans

Poste facultatif

  • Électrification du centre de santé
  • Installation de pompage solaire et système d’irrigation en goutte à goutte des périmètres maraîchers
  • Accompagnement à la création d’un comité de gestion
  • Formations des parties prenantes
L’exploitation

Les frais d’exploitation de la Maison des Mamans comprennent les salaires des 4 employés, la nourriture pour les femmes enceintes et leur accompagnatrices, l’eau, le charbon/bois, les produits d’entretien et d’hygiène, les balais, les serviettes ainsi que le mototaxi ambulance. 

La prise en charge de ces frais sera assurée par :

  • La contribution des maraichères par la vente de leur production ;
  • Les subventions des institutions locales et régionales ;
  • Les subventions d'ONG locales.
L’élaboration, la rédaction et la diffusion d’une méthodologie de réplication

Ce projet s’inscrit dans une volonté d’élaborer un modèle réplicable dans de multiples localités et dans des contextes variés. 
Pour cela, une méthodologie initiale sera établie sur la base d’études socio-anthropologiques, d’enquêtes de terrain ainsi que de la contribution des différents partenaires et du retour d’expérience de la Maison des Mamans de Boni. 

Dans un second temps, la méthodologie sera testée sur 3 ou 4 localités pour pouvoir ensuite l’ajuster et enfin la diffuser largement aux acteurs du domaine de la santé et du climat. 

L’aboutissement de ce projet sera la création d’un guide méthodologique permettant à tous les acteurs du domaine de répliquer ce modèle au Mali et dans d’autres pays d’Afrique subsaharienne. 

LES CHIFFRES

Coût de la mise en place d’une Maison des Mamans : 100 000 € 
Durée de la mise en place d’une Maison des Mamans : 1 an 

 

Les actualités du projet
26/03/2021
Dons des femmes

Parce qu'il y a pas meilleure preuve d'implication, de reconnaissance et d'entre-aide de la part de ces femmes !

Découvrez ces deux photos des femmes de Koyo, qui ont apporté du mil en cadeau à la Maison de Boni. Le village de Koyo est à l'origine du projet avec le Docteur Lamache et actuellement propriétaire du bâtiment de Boni.

"Sur ces photos, on voit d'une part les femmes du village de Koyo, dans leur village, et sur l'autre, quelques-unes d'entre elles qui sont venues offrir un sac de mil à la Maison des Mamans. Une belle preuve de l'importance que ces femmes lui attribuent !"
Docteur Pierre Lamache

 

24/03/2021
Portraits de femmes

Pour vous permettre de réaliser très concrètement l'indispensable utilité et la chaleur de ce lieu de vie qu'est la Maison des Mamans, nous vous invitons à lire les témoignages de ces femmes qui ont bénéficié de cet accueil et ce soutien, car elles sont les 1ères concernées par l'importance de ce projet.

  • La 500ème  femme se prénomme Aïssata de Nokara 28 ans, 5ème grossesse, 2 enfants vivants. Elle présentait des signes de pâleur, de douleurs de ventre et des maux de tête.  Elle a séjourné 14 jours à la Maison des Mamans à son 8ème mois de grossesse, a eu une consultation pré-natale puis est retournée dans son village.
  • La 600ème femme se prénomme Dico de Nissanata, 15 ans, 1ère grossesse, elle est arrivée à son 8ème mois, elle présentait des douleurs de ventre et des maux de tête et/ou un gonflement des jambes. Elle a séjourné 19 jours, dans la Maison des Mamans, 5 jours avant l’accouchement puis 14 jours après elle a accouché le 9 décembre 2019. L’accouchement s’est déroulé sans complication, l’enfant et la mère sont vivants !
  • La 700ème femme se prénomme Aïssata de Bebi, 22 ans, 2ème grossesse, sans enfant vivant, elle est arrivée à son 8ème mois, elle présentait des signes pouvant évoquer des saignements ou pâleur et des douleurs de ventre, elle s’est reposée pendant 13 jours, a eu une consultation pré-natale et est repartie dans son village.
  • La 800ème femme se prénomme Mariama du village de Téga, 17 ans, 1ère grossesse, arrivée à son 8ème mois, elle présentait des douleurs de ventre et des maux de tête, elle s’est reposée pendant 9 jours, a eu sa dernière consultation pré-natale et est repartie dans son village
  • La 1000ème femme est Aye du village d’Amadole situé à une trentaine de kilomètres de Boni, 22 ans, 2ème grossesse. L’accouchement s’est déroulé sans complication, elle est revenue se reposer 2 jours à la Maison des Mamans avant de repartir pour son village.
  • La 1200ème femme est Ramata du village de Grimari situé à une vingtaine de kilomètres de Boni, 16 ans, 1ere grossesse, elle est venue pour une Consultation Pré-Natale à 7 mois de grossesse, elle se plaignait du ventre et de la tête, elle a vu la sage-femme et s’est reposée 4 jours à la Maison des Mamans avant de repartir pour son village.
  • La 1500ème femme est Oumou du village de Koyo-Boni, situé à 2h de marche (avec passages rocheux) de Boni. 20 ans, 2ème grossesse, elle est venue pour une Consultation Pré-Natale à 6 mois de grossesse, elle se plaignait du ventre, elle a vu la sage-femme et s’est reposée 2 jours à la Maison des Mamans avant de repartir pour son village. Elle est revenue le 16 décembre 2020 à la Maison des Mamans et a accouché au CSCOM le 19 décembre. Elle s’est ensuite reposée 6 jours à la Maison des Mamans avant de regagner Koyo avec son enfant.

22/03/2021
Bilan d'activité

Depuis l’ouverture, les femmes enceintes sont venus de 91 villages et hameaux différents (au moins 1 femme de chaque village). Notons que la commune de Boni (Haïré) compte 32 villages. La réputation de la Maison des Mamans dépasse donc largement les limites de la commune, certains villages appartenant aux communes de Mondoro et Gandamia, dont les chefs-lieux sont situés à plus de 60 kilomètres de Boni.