Publié le 06 février 2021 | par Florence S.

Innovation : la 1ère centrale photovoltaïque flottante Néo Aquitaine


Parmi les projets que nous vous avons présenté ces dernières années, il y en un qui sort de « l’eau » !
Oui, c’est désormais possible. Et s’il s’agit d’une véritable innovation technologique prometteuse : le « flotovoltaïque » qui n’est autre que la fusion de 2 mots , « flottant » et « photovoltaïque ».

Il s’agit de la 2nde centrale de ce type en France et la 1ère en Nouvelle-Aquitaine.
C’est SERGIES, un partenaire historique de Lumo, qui développe et exploite cette centrale photovoltaïque flottante sur une ancienne carrière remise en eau dans la commune de Saint-Maurice-la-Clouère dans le département de la Vienne. Cet ancien site industriel trouve ainsi une nouvelle vie !

La technologie « flotovoltaïque » est particulièrement innovante car elle profite de la combinaison de 2 phénomènes physiques qui dynamise la production des panneaux de l’ordre de 10 à 15 %.

  • la réverbération : installés sur l’eau, les panneaux bénéficient d’un ensolleiement maximal grâce à la réverbération des rayons lumineux sur l’eau.
  • L’évaporation : La réaction photovoltaïque étant optimale à une température environnante de 10 - 15 degrés, les panneaux vont profiter du phénomène d’évaporation en cas de températures élevées. Cette climatisation naturelle leur assure un environnement plus frais.

Autre spécificité, et non des moindres, la centrale surfe sur la vague citoyenne, et c’est une grande 1ère française !

En accord avec ses valeurs et ses engagements, SERGIES met en place du financement participatif dans ses projets d’énergies renouvelables afin de permettre aux citoyens de donner une traçabilité à leur épargne et de lui donner du sens, en investissant dans la production d’énergies bas carbone de leur territoire.

C’est ainsi que plus de 100 particuliers ont investi collectivement 150 000 euros via la plateforme Lumo pour contribuer au succès de ce projet. Cet investissement, rémunéré 4% brut / an sur 5 ans, contribue à produire l’énergie de demain !

Mis en service en septembre 2020, l’installation commence à enregistrer ses premiers kWh pour atteindre une capacité de production de 3 570 MWh / an, soit l’équivalent de la consommation électrique de 700 foyers / an, et une économie de 1 000 tonnes de CO2 / an.

Pour en savoir plus sur ce projet