• 0

Hydroélectricité, la puissance de l'eau

  • Hydroélectricité, la puissance de l'eau

Lumo compte à son actif le financement participatif de 5 installations hydroélectriques. Un 6ème projet est en cours d'étude.

Si vous vous posez des questions sur ce mode de production d'énergie renouvelable, voici dans les grandes lignes ce qu'il faut connaître.

Capter la force de l'eau

L'énergie hydroélectrique est l'énergie produite grâce à la force de l'eau.

Concrètement, l'eau qui coule actionne une turbine reliée à un générateur qui produit un courant continu. Un transformateur permet ensuite de le convertir en courant alternatif et d'injecter l'électricité produite sur le réseau. 

Au debut de son développement, l'énergie hydraulique était surnommée la houille blanche, par opposition à la houille noire du charbon. 

Les différents types de centrales

Il existe 3 grandes catégories d'installations hydroélectriques.

Les centrales dites "au fil de l'eau" (basse chute). Ce sont souvent de petites centrales, situées sur les fleuves et les rivières. Elles fournissent de l'électricité en temps réel et sans interruption. Elles assurent la moitié de la production hydroélectrique française. Certains de ces ouvrages atteignent des puissances importantes, comme ceux disposés sur le Rhône et le Rhin. 

Les centrales d'éclusée (moyenne chute) et les centrales de lac (haute chute) font partie des "centrales réservoirs" (barrages) disposant d'une retenue leur permettant de stocker l'eau, afin de la turbiner aux périodes de plus fortes demandes. Ces centrales sont donc capables de fournir très rapidement de grandes quantités d'énergie en périodes de pointes (périodes de grands froids par exemple). Elles sont primordiales pour la sécurité du système électrique. Les centrales de lac sont essentiellement localisées dans les Pyrénées, le Massif Central et les Alpes. Les centrales d'éclusée se trouvent pour beaucoup dans le Sud de la France. 

Quand elle est associée à un barrage, l"hydroélectricité est la seule énergie renouvelable modulable. 

Un cadre réglementaire strict

Les installations hydroélectriques sont régies par le Code de l'Environnement et le Code de l'Energie.

Différentes mesures inscrites dans les lois successives sur l'eau, la pêche et les SDAGE* encadrent également les impacts de l'hydroélectricité et les moyens de maîtrise : délivrance des débits, dispositifs de franchissement des cours d'eau, procédures pour l'instruction de nouveaux projets, ...

*Schéma Directeur d'Aménagement et de Gestion des Eaux

A propos des poissons : les installations hydroélectriques constituent souvent un obstacle pour les poissons. Pour garantir leur libre circulation, des "échelles", voire des "ascenseurs"sont installés et permettent aux espèces migratrices de franchir les réservoirs.

L'hydroélectricité dans le mix énergétique français

L'hydroélectricité est la première source d'énergie renouvelable dans le mix électrique français, devant le solaire et l'éolien. La région Auvergne Rhône-Alpes se classe en tête de cette production. 

L'hydroélectricité produit 10 à 12% de l'électricité de notre territoire. Elle est donc une ressource stratégique en matière énergétique. 80% des concessions hydroélectriques sont gérées par EDF.

En période de canicule, on peut néanmoins se poser la question de savoir quelles sont les sources d'énergie électrique décarbonée les plus adaptées. L'hydroélectricité dépend du débit des rivières et des fleuves et des stocks des réservoirs. Il faut ainsi garder à l'esprit que la production d'électricité hydroélectrique varie d'une année à l'autre en fonction de la pluviométrie et que l'une des solutions réside donc dans le fait de mixer les différentes technologies d'énergie renouvelable.

Il n'y a aucun commentaire sur cet article.
Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter un commentaire

* champs obligatoires