Publié le 23 décembre 2013 | par Alexandre R.

Ostrog, l’école qui voulait devenir autonome en énergie

L’école primaire Ostrog, située à Kaštel Lukšić, au sud de la Croatie, n’est pas une école comme les autres. Certes, elle dispose de son propre jardin botanique où les enfants cultivent plus de 200 espèces différentes. Mais ce qui fait sa véritable spécificité, c’est son envie de devenir la première école croate autonome en énergie.

Au printemps dernier, l’école, comme neuf autres dans le pays, a bénéficié du programme « Solar Sunflower » (« Tournesol Solaire » en français) initié par Hrvatski Telekom, un opérateur télécom croate, et le Programme des Nations Unies pour le développement de Croatie (PNUD). Cette initiative a permis d’installer un panneau solaire rotatif sur le toit de l’école. Il suit les mouvements du soleil tout au long de la journée, tout comme un tournesol le fait. Pédagogique et ludique, le projet a contribué à sensibiliser les élèves aux énergies renouvelables et aux économies d’énergie. Mais l’école compte aujourd’hui aller plus loin. Elle s’est fixé un nouvel objectif : devenir la première école de Croatie autonome en énergie. Aux commandes de ce défi, le PNUD de Croatie et la coopérative locale d’énergie Kaštela.

L’école espère dans un premier temps installer une toiture photovoltaïque qui permettra à terme de couvrir l’ensemble de ses besoins en électricité.Une campagne de crowdfunding (financement participatif) a été lancée le 3 décembre dernier sur la plateforme Indiegogo. L’objectif est de récolter les 10 000 dollars nécessaires à la construction de l’installation.

À plus long terme, les économies réalisées et l’argent issu de la vente de l’électricité produite permettront d’investir dans des équipements permettant de réaliser des économies d’énergie (éclairage plus performant, isolation du toit et des murs de l’école, matériel informatique moins énergivore) et de financer un chauffage biomasse. Cette campagne constitue ainsi un tremplin vers l’autonomie énergétique.

Le montant collecté conditionnera la nature des travaux réalisés. Si la campagne s’achève avec l’ensemble de la somme désirée, la toiture photovoltaïque pourra voir le jour. Si les dons dépassent les espérances des porteurs de projet, le surplus sera utilisé pour remplacer l’éclairage (d’une, plusieurs ou de toutes les classes qui sait ?!) par des technologies plus efficientes. Enfin si les 10 000 dollars ne sont pas atteints, l’argent récolté servira à remplacer l’éclairage.

Infos pratiques

La collecte se fait sous forme de don avec contrepartie. Autrement dit, vous donnez de l’argent au projet et recevez un petit cadeau réalisé par les enfants en échange. Le financement est flexible, les fonds seront versés au projet même si l’objectif n’est pas atteint.

La collecte s’achève le 30 janvier 2014.

Pour plus d’informations consultez la page du projet.

Plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises

Lumo vous recommande d’être vigilant avant tout investissement. Les investissements comportent un risque d’illiquidité, un risque d’avoir un rendement inférieur aux attentes et un risque de perte totale ou partielle du montant investi. Diversifiez votre épargne, n’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme et n’investissez pas dans ce que vous ne comprenez pas.