Publié le 11 octobre 2013 | par Alexandre R.

Samsø, une île 100% renouvelable

Samsø, petite île de 4000 habitants, n’est pas un territoire danois comme les autres. Il y a 16 ans, le Danemark lançait le concours de la « Danish Renewable Energy Island » (« l’île danoise de l'énergie renouvelable ») et Samsø, parmi quatre îles en compétition, remportait ce titre.

Le projet imaginé par la municipalité et Soren Harmensen -un ancien professeur en sciences environnementales- consistait à multiplier les installations d’énergies renouvelables sur l’île afin qu’elle devienne autonome en électricité.

Aujourd’hui la totalité des besoins en électricité des habitants est couverte par les parcs éoliens mis en place sur terre et en pleine mer. L’île exporte plus d’électricité qu’elle n’en importe (les jours où le vent est insuffisant) et exporte plus d’électricité qu’elle n’importe de pétrole pour les transports. La surproduction d’énergie renouvelable lui permet ainsi de compenser sa consommation d’énergie fossile. Des réseaux de chauffage collectif (biomasse, solaire thermique) ont été mis en place et 300 foyers en zones reculées ont déjà remplacé leurs chaudières au fioul par des chaudières biomasse, des pompes à chaleur ou des chauffe-eaux solaires. Résultat : 80% de l’énergie utilisée pour le chauffage est renouvelable. Des initiatives citoyennes ont par la suite vu le jour, comme la récupération d’eau de pluie, la promotion de l’agriculture biologique ou encore la production de bio-carburants.

Retentissant, ce succès n’est cependant pas dû au hasard. L’implication des citoyens dans le projet, et ce dès ses balbutiements, est à l’origine d’une prise de conscience environnementale collective. La population a en effet été incluse dans la réalisation du projet (choix de l’implantation des éoliennes terrestres par exemple) mais aussi dans son financement. Cinq éoliennes off-shore sur dix ont été financées par les citoyens (seuls ou réunis en coopératives). Le parc éolien terrestre ainsi qu’une des quatre chaufferies ont été entièrement financés par l’épargne des insulaires. Ce procédé s’est révélé très astucieux, il a permis aux porteurs de projet d’améliorer l’acceptabilité de cette initiative unique en son genre.

Mission accomplie alors ? Oui mais la population ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les habitants et l’Académie de l’Energie, (crée en 2006 sur l’île, elle réunit des chercheurs et experts en sciences environnementales) ont décidé de faire de Samsø, d’ici 2030, un territoire zéro énergie fossile. Rendez-vous donc dans 17 ans pour savoir si l’île remportera ce nouveau pari !

Plateforme de financement participatif régulée par les autorités françaises

Lumo vous recommande d’être vigilant avant tout investissement. Les investissements comportent un risque d’illiquidité, un risque d’avoir un rendement inférieur aux attentes et un risque de perte totale ou partielle du montant investi. Diversifiez votre épargne, n’investissez que l’argent dont vous n’avez pas besoin à court terme et n’investissez pas dans ce que vous ne comprenez pas.